Retour sur la rencontre inter-régionale Nord-Ouest : 20 janvier 2015, Lieu Unique (Nantes)

La rencontre inter-régionale Nord-Ouest organisée le 2 février 2015 au Lieu Unique à Nantes regroupait les régions Bretagne, Pays de la Loire et Centre – Val de Loire.
Trois réunions autour des conséquences de la réforme territoriale se sont succédées dans l’après-midi :

  • un temps de rassemblement des adhérents des 3 régions,
  • une rencontre ouverte aux représentants régionaux d’autres organisations syndicales,
  • un débat public en présence de quelques élus.

Ces échanges ont confirmé les inquiétudes des professionnels sur l’avenir des politiques culturelles décentralisées dans le contexte agressif (pour l’économie et l’autonomie artistique) et régressif (quant à la qualité des relations avec le monde politique). Les grandes réformes en cours ont été détaillées par Madeleine Louarn et les permanents du SYNDEAC présents, afin d’éclairer chacun sur ce que prévoit la réforme territoriale et la revue des missions de l’Etat pour notre secteur. Alors que les trois régions impliquées ici ne sont pas concernées par une refonte de leur périmètre géographique, la clarification des compétences ainsi que la possibilité de délégation de compétence et d’instruction des demandes de subvention concerneront bien chaque acteur sur son territoire.

Les participants se sont rejoints sur la nécessité de renforcer leur force de proposition par une meilleure structuration de la profession et une véritable cogestion autour de la question fondamentale de la place de l’art et de la culture dans les politiques publiques. Convaincus que leur travail s’inscrit dans le temps et l’histoire, ils ont convenu de la nécessité de trouver de nouveaux vocables, se projeter de manière prospective et collective pour éviter d’être enferrés dans la réaction, imaginer de nouveaux formats coopératifs pour éviter les ambiguïtés de mutualisations aux justifications strictement comptables.

Le débat a rassemblé la cinquantaine de professionnels présents et trois élus des régions concernées : Marie-Odile Bouillé, députée de Loire-Atlantique et vice-présidente de la commission des affaires culturelles de l’Assemblée Nationale ; Corinne Leveleux-Texeira, conseillère régionale de la Région Centre – Val de Loire ; Alain Gralepois, vice-président de la Région Pays de la Loire en charge de la culture. 
Gilles Kerdreux
 (journaliste à Ouest France et modérateur du débat) a rappelé les trois temps au cœur des enjeux : le temps immédiat de la loi, le temps de la mise en route du nouveau dispositif, le long terme avec la discussion renouée entre élus et professionnels. La parlementaire présente a rappelé la possibilité d’amender la loi NOTRe en cours d’examen pour mieux y préserver la compétence culturelle partagée. Les deux élus régionaux ont témoigné de leur expérience en terme de coopération entre collectivités et de concertation avec les professionnels, tout en reconnaissant que les attaques et  le désengagement qui se multiplient depuis les dernières élections municipales sont des signaux alarmants sur la place de l’art et de la culture pour certains élus locaux. Ils ont porté ensemble la nécessité de renouer le dialogue avec les élus, dont une nouvelle génération est arrivée au pouvoir, rejoignant le vœu largement partagé par les acteurs culturels présents d’inventer un espace de concertation entre Etat, collectivités territoriales et professionnels indispensable dans chacune des régions.

Poursuivre avec
d’autres articles