La mise en place du Centre National de la Musique s’accélère

Les travaux préparatoires à la mise en place du Centre National de la Musique ont été lancés, suite au rapport des députés Emilie Cariou et Pascal Bois remis au Premier ministre fin janvier. Le calendrier de travail s’accélère ; une proposition a été adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale début mai. 

 

Le CNM, qui doit être opérationnel au plus tard au 1er janvier 2020, sera structuré sont sous la forme d’un EPIC et son comité de pilotage sera composé des dirigeants des structures fédérées (CNV, FCM, Centre d’informations et de ressources pour les musiques actuelles ainsi que des administrations concernées du Ministère).

 

Le Syndeac, qui participe au comité dit « élargi » toutes les six semaines, a de nouveau exprimé via l’Usep-SV ses réticences – notamment sur le financement de cet établissement, et a rappelé ses objectifs prioritaires en matière de promotion de la filière musicale : soutien de la filière dans un souci de promotion de pluralité des expressions artistiques, enjeux d’équité territoriale, exigence artistique et liberté de création et de programmation.

 

Nous restons vigilants sur l’articulation des missions du CNM avec les outils de politique musicale du Ministère, ainsi que sur les missions d’éducation artistique et culturelle pour lesquelles le périmètre d’intervention de l’État doit être défini avec précision.

Poursuivre avec d’autres articles