Communiqué relatif aux axes de politique culturelle du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes

Après 22 mois de gouvernance, le Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes a enfin communiqué ses axes de politique culturelle. Les membres du Syndeac régional, réunissant directeurs de compagnies et de lieux dédiés au spectacle vivant, ont pris connaissance du dossier transmis à la presse le 12 octobre, s’appuyant sur un livre blanc commandé à l’Observatoire des politiques culturelles. Malgré les bonnes intentions énoncées qui affichent un engagement pour la culture et le patrimoine auquel les membres du Syndeac ne sauraient que souscrire, ils s’alarment de l’absence de lisibilité des mesures prises en matière culturelle par Monsieur Laurent Wauquiez et son équipe. Si l’accès à la culture pour tous, l’attention portée à la ruralité et l’équité territoriale sont affichés comme des priorités, ni les moyens attribués, ni les modalités de mise en place des mesures, ni les critères d’attribution des subventions ne sont indiqués.

 

Or, depuis 22 mois, le constat fait par les acteurs culturels de la région est le suivant :

 

  • Pour faire suite à une baisse du budget de la culture de 10% en 2016, en 2017 nombre d’équipes artistiques et d’équipements ont vu leur dotation fondre de 10, ou 40 ou 50% sans qu’aucun critère objectif ne leur soit signifié.
  • Les représentants du secteur professionnel ont été exclus des instances de décisions ; les comités d’expert et des comités de sélection associant des professionnels du secteur ont été supprimés. Le processus de décision quant à l’attribution des subventions est opaque.
  • Certaines municipalités se sont vues gratifiées d’augmentations substantielles de leurs subsides émanant du Conseil régional et force est de constater que leurs élus sont des soutiens politiques du Président de la Région.

 

La culture, ne serait-elle devenue qu’une variable de remerciement politique ? A quand une transparence des moyens ? A quand une lisibilité des critères d’attribution ? A quand une prise en compte du secteur professionnel dans le cadre d’une vraie concertation sur l’ensemble du territoire ?

 

Il est temps d’accompagner le discours de faits. « L’excellence et la qualité artistique exceptionnelle qui composent notre tissu culturel », pour citer le Président de la Région, ne saurait aller de pair avec une politique publique qui vise à affaiblir la dynamique du secteur professionnel. Les membres du Syndeac Auvergne – Rhône-Alpes sont attachés aux valeurs d’une culture qui rassemble les citoyens. Ils prennent acte qu’aujourd’hui, dans la grande région Auvergne – Rhône-Alpes, ces valeurs sont menacées. Ils demandent d’urgence aux élus du Conseil régional la mise en place d’un plan de développement culturel clair qui s’appuie sur un débat et des processus de décision démocratiques.

 

Communiqué délégation Auvergne – Rhône-Alpes du 27 octobre 2017

Poursuivre avec d’autres articles