Co-construction régionale : le Livre vert, nouvelle contribution du CRAC Hauts de France

En 2015 artistes et acteurs culturels de Nord Pas de Calais et de Picardie, ont oeuvré à dresser un état des lieux comparé des politiques et des dispositifs actuellement à l’œuvre dans les deux régions en matière culturelle. Ce travail collectif de plusieurs mois dans l’esprit d’une grande transversalité a donné lieu à la rédaction d’un « livre blanc »  restituant nos observations et avançant des propositions pour la future politique culturelle de la grande région sur la base de nos expériences. L’ensemble de ces acteurs réunis avaient présenté le Livre blanc à la Maison de la culture d’Amiens le 28 septembre 2015 en présence de Pierre de Saintignon, candidat PS ; Mme Sandrine Rousseau, candidate EELV ; Fabien Roussel, candidat PC et de Jacques Vernier représentant M. Xavier Bertrand, candidat Les Républicains.

 

Depuis, les régions Nord Pas de Calais et de Picardie ont fusionné, donnant naissance à la région Hauts de France. Xavier Bertrand, Président du Conseil régional et François Decoster, vice-président délégué à la culture, ont affirmé leur ambition culturelle, avec une augmentation de 70 à 110 millions d’euros du budget de la culture d’ici la fin du mandat.

 

Le Collectif régional arts et culture (CRAC) salue cette ambition ainsi que l’engagement de l’exécutif régional dans la démarche de co-construction proposée, et adresse aux élus une nouvelle contribution : le Livre vert.

 

Au premier trimestre, chaque secteur artistique et culturel représenté au sein du CRAC a organisé la consultation de ses différents acteurs et professionnels : artistes et auteurs, enseignants et chercheurs, réseaux et agences, institutions et structures associatives de différentes dimensions, sociétés, etc. Avec ce Livre vert, nouvelle étape dans sa réflexion et ses préconisations, le CRAC se tient à la disposition de la Région pour nourrir tout espace de dialogue et de concertation, de l’expertise des acteurs et des professionnels qui le composent, et pour mobiliser largement les secteurs concernés. D’ores et déjà, et pendant toute la durée du mandat, il se veut un interlocuteur régulier pour discuter de la mise en œuvre des orientations qui seront prises et de leur évaluation.

 

Le Livre vert – avril 2016

Poursuivre avec d’autres articles