Ajustements d’une réforme injuste

Communiqué du 25 avril 2014

Dès la signature de l’accord du 22 mars 2014 sur l’assurance chômage, le SYNDEAC a dénoncé les trois mesures injustes qui concernaient les intermittents du spectacle. Nous avons pointé les effets désastreux des mesures prévues dans le texte, particulièrement pour les salariés et les entreprises les plus fragiles.

Les ajustements homéopathiques de certaines mesures – qui viennent d’être annoncés et semblent avoir été discutés entre les organisations patronales et les syndicats signataires – ne changent pas fondamentalement cette réforme néfaste des annexes 8 et 10 bâtie sur le système en vigueur depuis 2003, qui a déjà largement prouvé son injustice et son inefficacité.

Le SYNDEAC ne peut accepter que les négociations entre partenaires sociaux n’aient à aucun moment porté sur les propositions des organisations professionnelles membres du Comité de suivi étayées par un rapport d’étude prouvant leur cohérence et leur efficience.

Nous réclamons une nouvelle fois que le modèle alternatif né de l’expertise du secteur culturel soit pris en compte pour une réforme globale, juste et durable du régime spécifique d’assurance chômage des intermittents du spectacle.

Imprimer ou télécharger le communiqué
Le rapport – Quelle indemnisation chômage pour les intermittents du spectacle ? Modélisation et évaluation d’un régime alternatif

Poursuivre avec d’autres articles